Hello tout le monde, comme le titre de l’article l’indique je vais vous parler du permis de conduire et surtout de mon expérience, car comme vous avez pu le voir sur Instagram j’ai enfin obtenu mon permis de conduire et je vais vous en dire plus sur le parcours du combattant que j’ai eu à l’obtenir.

Tout commence en septembre 2012, poussé par mon ex je m’inscris dans une auto-école sans grande conviction, il faut dire que depuis longtemps je me suis donné des excuses que je vous donne ici :

  • Conduire ce n’est pas pour moi
  • Conduire c’est pas écolo
  • Le permis ça coûte cher et avoir une voiture aussi

Mais étant au chômage je me suis quand même dis que ça aller être mieux de passer mon code maintenant que quand j’aurais un boulot. Je vais aux leçons tous les jours et un 1 mois et demi plus tard j’obtiens mon épreuve théorique avec 4 fautes #fingerinthenose !

Le code de la route obtenue et entre temps un petit boulot de quelques mois en tant que caissière je peux donc passer à la pratique. Je fais l’évaluation début 2013 tout se passe bien, je dois faire au moins 25 heures avant de pouvoir passer une première fois le permis. Au bout de ses fameuses 25 heures, sans me prévenir je suis inscrite au permis. Le stress, le fait que je n’étais vraiment pas prête fait que je le loupe. Je reprends donc des cours, deuxième passage, deux fautes éliminatoires et permis encore raté. Entre temps je change de monitrice, elle n’est pas du tout pédagogue, m’engueule à chaque faute mais pas grave je le repasse une autre et vous vous en douter je le rate une nouvelle fois.

Mes économies envolées, un stress permanent, un ex compagnon qui était impatient tout ça fait que je ne veux plus entendre parler du permis de conduire. Mais je m’installe au fin fond de la campagne dans un autre département avec mon ex et je me ré-inscrit dans une autre auto-école. De cette auto-école, je n’ai pas vu grand chose car peu de temps après ce déménagement, je quitte mon ex et retourne dans mon département d’origine.

Finalement je décide d’abandonner ce fichu permis, le peu de confiance en moi que j’avais est parti en fumée et franchement c’était le cadet de mes soucis de l’avoir ou pas.

Puis c’est en décembre 2016 et ma rencontre avec mon compagnon actuel qui a changé ma façon de voir le permis de conduire. J’ai appelé les auto-écoles de ma ville pour savoir si il reprenait un dossier merdique comme le mien et j’ai fini par en trouver une. Le bémol c’est entre temps le boulot aller déménager à un autre endroit et pourrait les cours se serait difficile, mais heureusement le gérant de cette auto-école me dit que pas loin de là où aller déménager mon travail il y en avait une.

Je les appelle donc et ils me disent de venir pour en discuter. A la fin de ce rendez-vou j’avais enfin trouvé une nouvelle auto-école. Mais bon après 4 ans sans conduire, il a fallu que je fasse une autre évaluation. Les 20 heures d’évaluations passées, je n’étais assurément pas prête à passer le permis, j’ai donc opté sur les conseils de l’auto-école et avec l’aval de mon compagnon pour la conduite supervisée en février dernier.

Honnêtement ça a vraiment changé quelque chose à ma conduite. Je m’explique ce sont des heures de conduite gratuites, on va où l’on veux, on prend de l’assurance et surtout de la confiance. Vraiment si vous avez plus de 18 ans et que vous galèrer à avoir le permis c’est une solution que je ne peux que vous conseiller.

Puis en septembre dernier, soit 7 mois après, j’ai enfin une date ! Sauf que les cours d’avant et surtout celui de la veille étaient chaotiques, au point même que je ne voulais plus y aller. Mais avec le soutien de mon compagnon et la confiance de mes moniteurs, j’y suis allé. Les 30 minutes d’examen sont passées à une vitesse folle. Puis vient le temps de la longue attente où je me suis refait tout le trajet en boucle de peur de trouver LA choses qui aurait fait que je n’ai pas le permis. Bref, deux jours plus tard dans ma boîte à lettres m’attendais mon petit papier qui porter la fameuse mention : FAVORABLE. Le soulagement, surtout que mon code se périmer 2 semaines plus tard.

Franchement, je suis soulagée de l’avoir eu, il m’aura fallu attendre presque 5 ans et 4 passage pour l’obtenir. Mais au bout la fierté d’avoir accompli quelque chose par moi même, de me l’être payé payer et surtout d’avoir trouvé une auto-école à l’écoute et d’avoir un compagnon qui m’a soutenu tout le long malgré les engueulades et ma non confiance en moi.

Alors un conseil : si jamais vous trouver ça long, ennuyeux, trop dur ayez confiance en vous, trouver la bonne personne dans votre entourage qui vous poussera mais tout en vous montrant que vous êtes capable de le faire. Si jamais l’auto-école dans laquelle vous êtes ne vous donne pas les moyens d’y arriver : fuyez il existe heureusement de bonnes auto-écoles.

Racontez moi votre expérience du permis de conduire. Facile ? Ou au contraire compliqué ?

4 thoughts on “Le permis de conduire pas si simple que ça !”

  1. sure que cela a été long et semer d’embûches mais le principal c’est que tu l’ai eu grâce aussi a toi pour retrouve la confiance perdu et grâce aussi a ton compagnon pour t’avoir aide en voulant bien te laisser conduire sa voiture
    le principal c’est que tu as ton permis et je te redis felicitations
    bisous

  2. Alors je pense que j’ai eu beaucoup de chance, j’ai eu du maaaaaaaal à m’y mettre par flemme et par manque de confiance en moi mais une fois que j’étais lancé 😉
    J’ai loupé mon code une fois genre à 1 ou 2 fautes près (argh) et j’ai eu mon permis du premier coup, ça fais maintenant 4 ans que je l’ai hihihih !!!!

    1. Le principal c’est de l’avoir. Je me rends compte maintenant que le permis c’est vraiment la liberté :D. Merci de ton petit passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *