Aujourd’hui, je vous parle de mon expérience en tant que volontaire chez Unis-Cité. Unis-Cité, est une association née en 1994, par trois étudiantes (Marie Trellu-Kane, Anne-Claire Pache et Lisbeth Sheperd), qui s’interrogeaient : Comment s’engager quand on est jeunes contre toutes les inégalités ? C’est, inspiré par les volontaires pour la Solidarité Internationale et l’association américaine City Year, qu’elles ont créées Unis-Cité pour « Tous unis dans la cité ».
 



 
 
Le service civique c’est quoi ?
 
Le service civique, est accessible aux jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les jeunes en situation de handicap) de toutes origines, de tous milieux sociaux et sans aucune conditions de diplômes. Pendant six à huit mois, une mission est confiée au volontaire pour une indémnisation de 573€ par mois.
 
 
Mon expérience
 
C’est donc en septembre 2013 que j’ai postulé à Unis-Cité. C’est tout simple : une inscription sur le site pour une réunion d’information sur le service civique, l’association et les missions qu’on sera amenées à réaliser. Après, j’ai juste eu à remplir un dossier et j’ai attendu mon entretien. L’entretien est tout simple, seule notre motivation compte !  Après mon futur coordinateur m’as appelé pour dire que ma candidature avait été retenue.
On était une vingtaine de volontaires, deux ont suspendu leur volontariat pour diverses raisons avant la fin de leur contrat. Nous avons donc été répartis en trois groupes.
Il faut savoir qu’à Unis-Cité, il y a une couleur qui suivra tout volontaire c’est l’orange, que l’on aime ou pas cette couleur, nous n’avons pas le choix !
 
Mes missions :
 
J’ai été missionné sur deux actions :
          Les vitaminés
          Le lien intergénérationnel
 
(Exemple d’un animation cantine)
 
Les Vitaminés :
 
Avec les quatre autres volontaires de mon groupe, chaque lundi, mardi et mercredi on sensibilisait les enfants de 6 à 11 ans sur le « mieux manger, plus bouger » ainsi que leurs parents. Concrètement, nos actions étaient :
 
          Les animations cantine : 1 fois par semaine, apprendre de façon ludique aux enfants, d’où viennent les légumes qu’ils mangent.
 
          Les goûters actifs : 2 fois par mois, faire manger de façon ludique les fruits aux enfants et leur faire faire une ou plusieurs petites activités pendant une heure.
 
          Les mercredis de la forme : les mercredi après-midi, nous allions à l’épicerie sociale et nous faisions des activités, un peu de jardinage au jardin partagé, des dégustations…
 
          Un master goûter en début de mission afin de nous faire connaitre des habitants et un événement de clôture début juin.
(Exemple de goûter actif et mercredi actif)
 
Le lien intergénérationnel :
Par binôme, nous allions chez les personnes âgées et en situation d’isolement, afin de réaliser des visites de convivialité. Concrètement, tous les jeudis, nous allions voir deux personnes et jouions aux jeux de société, parlions avec elles. Avec ma binôme, nous avons eu de la chance de tomber, l’après-midi, sur une gentille petite dame, qui nous proposait à chaque fois de boire et de manger un petit gâteau que sa belle-fille avait préparé. J’avoue que l’on s’était attaché à cette dame et que l’on était un peu triste de finir cette mission !
 
En plus de ces deux missions, à Unis-Cité j’ai pu avoir :
 
          10 jours de formation citoyenne,
          Des formations liées à mes missions,
          Un accompagnement personnalisé pour mon projet professionnel autant avec mon coordinateur, que ma conseillère de la mission locale,
          Un rassemblement régional du Poitou-Charentes.
 
         (Rassemblement Région Poitou-Charentes)
 
Le bilan
C’est une expérience dont je suis fière sur mon CV. Elle m’aura permise de « canaliser » mon caractère, d’être un peu moins timide et de mettre en place un vrai projet professionnel et d’accéder à un apprentissage en tant que secrétaire assistante dans une collectivité. Même si j’ai beaucoup apprécié cette expérience, elle a tout de même des petits points négatifs, surtout au niveau de l’ambiance générale du groupe entier. En effet des petites tensions et des jalousies étaient là, mais ça n’a en rien entamé les missions mon propre groupe, disons que nous étions solidaires par rapport à l’autre groupe de Vitaminés…
 
(Mon attestation de service civique… :))
 
Et vous, avez-vous fait un Service civique ? Dans quelle collectivité ? Racontez-moi votre expérience et ceux qui veulent me poser des questions n’hésitez pas !

8 thoughts on “Service civique : Mon expérience”

  1. Aaah dommage ces jalousies qui ont un peu ternies cette expérience ! Mais tant que tu en gardes un bon souvenir c'est le principal ! 🙂
    Pour répondre à tes questions je n'ai jamais fais de service civique et franchement ça ne m'a jamais traversé l'esprit quand j'ai était au chômage… Je vais garder cette option dans un coin de ma tête ^^

  2. Je ne savais pas que ce genre d'association marchait comme cela, c'est vraiment génial ! Je suis très admiratif que tu te sois engagée, tout ce que tu racontes donne envie d'en faire autant.

    Partager du temps, aider des enfants ou des personnes âgées c'est top. Je suis content pour toi, c'est une expérience qui doit vraiment t'apporter en confiance. Moi qui n'aime pas les discriminations et divisions en tous genres je suis heureux de voir au contraire de la solidarité.

    Pour répondre à ta question, je n'ai pas fait un service civique. Mais encore une fois ton article donne encore plus envie de s'engager. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *